« Les émotions, on les laisse à la porte des entreprises ! »

 Vendredi 13 novembre 2020



Voilà un des « bons » conseils que l’on m’a délivrés lors de mes débuts professionnels.

Malheureusement, ce n’est pas si simple !

J’ai vite constaté le poids important des vieilles rancœurs, du besoin d’être reconnu par ses supérieurs, de la méfiance, de la peur de se tromper, des fonctionnements claniques, et j’en passe… Ces comportements très affectifs diminuaient considérablement le rendement de la grande entreprise dans laquelle j’effectuais mes premiers pas professionnels. Nous pouvons l’observer dans nos vies : il y a parfois un écart important entre nos valeurs ou notre idéal, et certains sentiments qui peuvent être envahissants. Il ne suffit pas de vouloir mettre de côté notre affect pour que celui-ci devienne silencieux !

Et cela serait-il une bonne chose, d’ailleurs, pour l’efficacité, de ne pas avoir de sensations dans l’exercice de notre métier ? Rien n’est moins sûr : il y a aussi des sentiments très utiles dans le contexte du travail : l’enthousiasme, la solidarité, la confiance, l’assertivité… Et les plus belles innovations naissent souvent d’intuitions, qui sont une forme particulière de sensations. 

C’est une des compétences que Huco permet d’acquérir : développer son intelligence émotionnelle. Par exemple, savoir gérer les conflits (rien de plus affectif que ces moments de forte tension). Ou encore, développer la confiance en soi, ou sa capacité à avoir une communication constructive, où les sentiments ont leur juste place. Car nos sensations véhiculent des messages, qui sont autant d’alliés, si on sait les accueillir et les décrypter. 

Allier la sagesse de notre intelligence rationnelle avec l’infinie richesse des messages que véhicule notre sensibilité : c’est le cocktail gagnant d’une vie professionnelle épanouie et performante. 


Régis Halgand, formateur Huco



logo © 2021 / PRH Formation Développement - 4 boulevard de Chinon - 37510 Ballan-Miré - t : 07 68 85 75 52